Le projet CultuRadio

 

CultuRadio – une démarche

CultuRadio est un projet de médiation culturelle qui invite à pratiquer le journalisme culturel au cœur de la création artistique par l’intermédiaire d’une émission radio.

C’est une rencontre entre un groupe d’amateurs de radio et la création artistique contemporaine. Les participants ont la possibilité de concevoir et d’animer des émissions culturelles sur les ondes et le web.

Durant une période de trois mois, un groupe se forme à la production d’émissions radio et expérimente des œuvres contemporaines par le biais d’ateliers et de spectacles.

À chaque étape, les participants construisent eux-mêmes leur discours basé sur leur propre expérience et le partage avec le groupe. La singularité de CultuRadio réside dans le fait que les participants ont une vraie responsabilité et autonomie d’action pour penser et réaliser le programme radio autour de la programmation des théâtres et partenaires, ce projet répondant à une fonction déconstructiviste de la médiation culturelle :

  • Le groupe d’utilisateurs se distingue par exemple d’un groupe de bénévoles à qui l’on assigne des tâches et qui se met au service de l’institution. Le projet est en effet
    centré sur les besoins des membres du groupe d’utilisateurs, non sur les besoins des théâtres et partenaires.
  • La motivation des partenaires n’est pas uniquement de développer du public, mais d’apprendre à travers le regard et les actions du groupe et d’y puiser des impulsions.
  • Le groupe est indépendant et considéré comme un partenaire, c’est-à-dire qu’il n’a pas pour fonction d’être le porte-parole de l’institution et de sa programmation. Cette autonomie et cette indépendance lui permettent d’être centré sur l’expérience esthétique.
  • Ces critères permettent de s’écarter d’une médiation explicative pour favoriser une médiation participative.

La question centrale reste :

« Comment parler d’un spectacle ? »

Les participants sont amenés à parler de spectacles dont ils ne connaissent rien et doivent inventer une approche personnelle. Il ne s’agit donc pas de leur donner des clés de lecture formatées, ou de tenter d’en faire des experts des arts de la scène, mais de partir de là d’où ils viennent et de les accompagner dans leurs découvertes. L’idée est de déjouer le rapport entre ceux qui savent et ceux qui ne savent pas. L’objectif est d’inventer un autre langage que celui utilisé dans le milieu artistique et de trouver d’autres modes que ceux employés couramment pour mettre en question et en partage les spectacles.

 

Votre nom*

Votre email*

Sujet*

Votre message